Les 33 outils de growth hacking les plus utilisés en 2023

Outil de scraping

Comme le dit le proverbe français : « Les bons outils font les bons ouvriers. ». Il en va de même pour votre stratégie de Growth Hacking !

Notre classement des 33 outils les plus utilisés par les professionnels du Growth Hacking a été réalisé en concaténant les données liés aux profils de plus d’une centaine de Freelance Growth Hacker présents sur la plateforme d’ intermédiation Malt.

Le growth hacking, c’est quoi ?

Le growth hacking, également connu sous le nom de growth marketing, est une stratégie de marketing qui a fait le buzz ces dernières années et qui est devenu incontournable dans le milieu du digital.

Terme anglophone né en 2010, il se traduit en français littéralement par « piratage de croissance ».

En quoi consiste-t-il ? Il s’agit d’une stratégie de marketing concentrée sur une seule mission : la croissance rapide et significative d’une entreprise avec le moins de ressources monétaires possibles.

Celle-ci est principalement utilisée par les startups et les petites entreprises cherchant à évoluer rapidement.

En clair, le growth hacking est un ensemble de stratégies marketing qui ont pour but unique une croissance exponentielle de l’entreprise.

Quels sont les types d’outils de growth hacking ?

Dans cet article, nous avons regroupé les 10 catégories suivantes pour vous aider à naviguer parmi les différents types d’outils et à choisir ceux qui conviennent le mieux à vos besoins:

  1. Création de sites internet et landing pages (CMS)
  2. Communication, productivité et gestion de projets
  3. CRM
  4. Automatisation et Scraping
  5. Prospection et emailing
  6. SEO
  7. PAID ADS
  8. Analyse de données
  9. Design et Création
  10. Soft Data : Création de formulaires, sondages et quiz

Création de sites internet et landing pages (CMS)​

En ce qui concerne la création d’un site web et la gestion de vos landing pages, tous les logiciels CMS, Content Management System en anglais, ne se valent pas. Certains sauront répondre plus à vos besoins que d’autres. En 2023, les CMS les plus utilisés par les professionnels de growth hacking sont donc les suivants.

1. Webflow

Webflow est donc le CMS le plus utilisé pour la conception et la gestion de sites web. Webflow permet de construire un site avec l’aide de HTML 5, de CSS et de Javascript sans avoir besoin de développeurs pour tout coder. Il est également possible d’héberger votre site web avec la plateforme. Enfin, grâce à des outils intégrés, la plupart des logiciels de marketing et d’analytics pourront être liés à votre site.

Il existe une version payante de Webflow mais également une version gratuite. Les prix pour la version payante vont de $14/mois à $39/mois selon le forfait choisi.

Points forts :

  • Des coûts bas et sans frais additionnels
  • Installation rapide et configuration simple
  • Beaucoup de flexibilité dans le design et la mise en forme de pages
  • Codes HTML 5, CSS et Java de qualité

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Peu de plugins et de fonctionnalités disponibles
  • Moins de templates disponibles que sur d’autres CMS
  • L’apprentissage du logiciel est plus difficile

2. WordPress

Sans grande surprise, WordPress figure dans le top des outils de growth hacking les plus utilisés en 2023. Disposant de très nombreux plug-ins et extensions, WordPress permet aux utilisateurs d’explorer de nombreuses fonctionnalités en tout simplicité. Ce n’est pas pour rien qu’en 2022 presque deux sites sur cinq utilisaient WordPress comme CM ! Tout comme Webflow, pas besoin de développeurs pour coder votre site web car WordPress le fera pour vous. Il est bien sûr toujours possible de modifier le code CSS de ses pages soi-même.

La version gratuite de WordPress permet de créer un site web mais les versions payantes sont recommandées. Celles-ci sont de 4€ par mois pour la version « personnel » et 8€ par mois pour la version « premium », ce qui reste des coûts très bas.

Points forts :

  • Gratuit (ou presque)
  • Grand choix de plug-ins et d’extensions
  • Grand choix de thèmes
  • Très facile d’utilisation et beaucoup de tutoriels existent en ligne
  • SEO friendly

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Code HTML 5, CSS et Java lourds et parfois de faible qualité
  • Site parfois lent nécessitant des plugs in
  • Moins de flexibilité dans les designs sans plug in adaptés payants

3. Shopify

En 3ème position de ce classement des CMS les plus utilisés en 2023 nous retrouvons Shopify, qui a d’ailleurs fait une grande ascension ces dernières années. Principalement destiné aux sites de e-commerce, Shopify n’est donc pas le CMS idéal pour les personnes voulant créer leur blog. Il propose cependant des fonctionnalités poussées telles que la gestion des produits, des commandes, des paiements et des expéditions ainsi que des outils de personnalisations avancés.

Ses prix vont de 27€ par mois pour la version basique à 279€ par mois pour la version avancée. Le site prend également un taux de commission par mois sur les ventes.

Points forts :

  • Tableau de bord analytique très performant
  • Gestion de fiches produits et promotions performants pour les boutiques en ligne
  • Facile d’utilisation
  • Fiable grâce au fonctionnement en mode SaaS
  • Options de paiement variées
  • Service client réactif

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Cher comparé à ses concurrents
  • Réservé aux boutiques en ligne
Cabinet de conseil : comment développer son chiffre d’affaires ?

Gestion de projets

Avoir une bonne plateforme de gestion des tâches en entreprise est inévitable pour s’assurer de la productivité et de l’organisation de ses employés. Les 3 outils de gestion les plus utilisés par le growth hacker en 2023 sont donc les suivants :

1. Notion

Sans grand étonnement, Notion se place en tête des principaux outils de gestion de projets du growth hacker. Simple d’utilisation, il rend le travail plus facile et plus convivial en se présentant comme un espace de travail commun collaboratif au sein des employés, mais également avec des partenaires externes. Il permet la gestion des tâches, des projets, la prise de notes et création de tableaux, le suivis et le tri des données et encore d’autres fonctionnalités.

Il existe une version gratuite mais également une version payante de Notion. Les tarifs commencent à $4 par mois et par utilisateur pour le forfait « plus ». Puis selon les besoins de stockage et le nombre de membres, le forfait évolue vers la version « business » à $15 par mois et par utilisateur. Il existe également la possibilité de faire un devis sur mesure aux entreprises.

Points forts :

  • Un seul outil pour tout
  • Tarifs accessibles
  • Fonctionnalités innovantes et collaboratives
  • Outil complétement personnalisable selon les besoins
  • Templates préfaits permettant de gagner du temps

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Prise en main difficile au début

2. Airtable

Airtable est un outil de base de données et se concentre principalement sur ce type d’utilisation. Il permet de stocker un grand nombre de données tout en ayant le choix entre plusieurs vues, ce qui permet différentes exploitations des données. Il combine donc les fonctionnalités d’une feuille de calcul avec la flexibilité d’une base de données.

Bien qu’il existe une version gratuite d’Airtable, 3 plans payants sont également disponibles. Cela commence à $10 par mois et par utilisateur avec le forfait « plus », puis $20 par mois et par utilisateur pour l’offre « pro », et enfin il existe une version dédiée aux entreprises dont le tarif est à déterminer sur mesure.

Points forts :

  • Traitement rapide des données
  • Travail collaboratif puissant
  • Plus de possibilités d’analyse des données
  • Automatisation de la base de données

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Assez cher par rapport à la concurrence
  • Peu de personnalisation possible dans les designs
  • Fonctionnalités générales limitées

3. Trello

Trello ressemble plus à Notion qu’à Airtable dans ses fonctions générales. En effet, c’est un logiciel de gestion de projet pur et dur. Il se décompose en tableaux et en listes, un tableau représentant un projet. Trello s’est inspiré du tableau Kanban pour son visuel, permettant de gérer visuellement et collectivement l’état d’avancement d’un projet.

Il existe une version gratuite de Trello. Cependant pour les personnes souhaitant plus de fonctionnalités, la version payante offre plus de solutions. Les forfaits payants sont donc : « standard » à $5 par mois et par utilisateur, « premium » à $10 par mois et par utilisateur et enfin « entreprise » à $17.5 par mois et par utilisateur.

Points forts :

  • Prise en main facile et rapide
  • Mise en forme et design personnalisables
  • Automatisation de la gestion de projets
  • Gestion hors ligne rapide et fiable

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Inadapté aux projets trop volumineux
  • Manque de flexibilité dans les vues
  • Contenu des rapports assez simpliste

Collaboration difficile par manque de fonctionnalités

Gestion de projets et de planification

Communication

Une bonne gestion de sa communication interne est cruciale dans une stratégie de growth marketing optimale. C’est en quoi de bons outils seront vos meilleurs alliés dans cette quête de la croissance ! Les outils de communication interne les plus utilisés en 2023 pour le growth hacking sont donc les suivants.

1. Slack

En plus d’être une plateforme de communication, Slack est également un logiciel de gestion de projets. Il s’agit cependant principalement d’une messagerie en cloud dédiée au travail en collaboration et permettant aux employés d’une même entreprise de communiquer directement entre eux via différents groupes ou messages privés.

Il existe une version gratuite de Slack mais également une version « pro » pour 6.75€ par mois et par utilisateur ainsi qu’une version « business + » à 11.75€ par mois et par utilisateur. Pour les entreprises, un tarif sur mesure peut être demandé.

Points forts :

  • Prise en main facile
  • Visuel coloré dynamique
  • Possibilité d’ajouter des applications tierces et outils externes

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Insuffisant pour la conduite de projet longs
  • Failles au niveau sécurité (cf piratage de 2015)
  • Prix élevés

2. Rocket.chat

Tout comme Slack, Rocket.chat est une plateforme de messagerie instantanée permettant d’échanger au sein de groupes ou en messages privés. Les employés peuvent s’envoyer des messages, des documents et passer des appels.

Bien que ce logiciel dispose d’une version gratuite, celle-ci peut s’avérer limitée et nécessite alors un upgrade pour une version payante. Le tarif « entreprise » démarre alors à 7€ par mois et par utilisateur avec un minimum de 25 utilisateurs.

Points forts :

  • Sécurisé car messages chiffrés de bout en bout
  • Peu coûteux
  • Simple d’utilisation

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Peu d’outils et de paramétrages pour personnaliser
  • Quelques bugs dans la mise à jour des messages
communication interne et externe mail messagerie
Prospection téléphonique B2B : 8 phrases pour bien commencer un appel !

Gestion de la relation client / CRM

Que serait une entreprise sans un CRM pour l’aider à gérer ses différents clients ? Les growth hackers savent bien qu’il s’agit d’un élément crucial d’une bonne stratégie. Les CRM les plus prisés des professionnels du growth marketing sont donc :

1. Hubspot

En plus d’être un CRM redoutable, Hubspot est également un logiciel d’inbound marketing (CMS, emailing, Réseaux Sociaux et SEO) qui s’adresse aux entreprises de toutes tailles. Sa partie CRM a déjà fait ses preuves sur le marché international. Sa version gratuite avancée en fait un atout pour les entreprises cherchant des solutions à moindre prix.

Il est cependant difficile de bénéficier de tous les avantages avec la version gratuite. Les tarifs payants débutent à 50€ par mois pour les particuliers ou petites entreprises avec la formule « starter ». S’ensuit la formule « Pro » à 1 757€ par mois (oui oui vous avez bien lu), et enfin la formule « entreprise » à 4 783 € par mois.

Points forts :

  • Version gratuite avancée
  • Tarifs payants flexibles
  • Outil multitâche et complet
  • Facile d’utilisation, interface très intuitive
  • Automatisation avancée

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Module gratuit limité
  • Prix élevés

2. Pipedrive

CRM basé sur le cloud, Pipedrive dispose d’une grande capacité d’automatisation pour organiser automatiquement les appels et les courriels et synchroniser les calendriers de tous les contacts. Ainsi, il contrôle le pipeline de vente à travers toutes les phases.

Le logiciel dispose d’une version d’essai gratuite qui est suivie d’une version payante. Celle-ci démarre à 19.90€ par mois pour la formule « essentiel », puis 34.90€ par mois pour la formule « avancée », 59.90€ par mois pour la formule « professionnel » et enfin, 119.0€ par mois pour celle « entreprise ».

Points forts :

  • Interface intuitive
  • Idéal pour les PME
  • Prix abordable
  • Possibilité de l’adapté avec des applications externes (mailchimp, dropbow, etc.)

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Fonctionnalités limitées pour les grandes entreprises
  • Pas d’assistance téléphonique

3. Salesforce

Leader mondial des CRM et une réelle référence du marché, Salesforce apparaît comme le géant des CRM. S’adressant à tout type d’entreprises, il est très complet mais nécessite un certain coût. Il permet la gestion des contacts, des opportunités commerciales, des ventes ainsi que de gérer des fonctionnalités de marketing et d’automatisation des processus.

Les forfaits vont de 25€ par mois et par utilisateur pour la version « Essentials », à 300€ par mois et par utilisateur pour la version « Unlimited ». Il existe également une version « Professional » à 75€ par mois et une « Entreprise » à 150€ par mois.

Points forts :

  • Très nombreuses fonctionnalités
  • Possibilités de personnalisation étendue
  • Leader du marché
  • Possible d’intégrer des logiciels externes
  • Automatisation des tâches
  • Vue holistique des interactions avec les clients

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Prix élevés
  • Prise en main compliquée
prise de contact avec un prospect
Le Cold Emailing en 2023 : tout comprendre

Automation

Les outils d’automation permettent de relier entre elles certaines applications et donc de pouvoir créer des processus d’automatisation performants.

1. Make (Integromat)

Make permet de connecter et d’automatiser les outils no-code entre eux. Ce logiciel est polyvalent puisqu’il s’intègre à plus d’une centaine d’outils offrant la possibilité de créer n’importe quel type de workflow. Il sera possible d’automatiser des formulaires, des bases de données, des blogs et même les réseaux sociaux !

Il existe une version gratuite mais également une version payante à partir de $10.59 par mois et par utilisateur avec la version « core ». S’ensuit la version « pro » à $18.82 par mois, et enfin celle « teams » à $34.12 par mois. Il est également possible d’avoir un forfait sur devis pour les entreprises.

Points forts :

  • Interface intuitive avec des workflows sous forme de modules
  • Fonctionnalités d’automatisation avancées
  • Prix abordables

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Prise en main complexe
  • Nécessite de connaître le low-code

2. Zapier

Zapier est un logiciel qui permet aux growth hackers de gagner du temps en automatisant leurs tâches chronophages. Ce logiciel se connecte via l’API des logiciels et permet de créer des workflows assez poussés. Il se connecte avec de nombreux outils marketing et offre une flexibilité impressionnante.

Zapier dispose d’une version gratuite ainsi que de versions payantes débutant à 27.87€ par mois pour la version « Starter ». S’ensuivent les forfaits « professional », « team » et « company » à respectivement 68.30€, 556.14€ et 1113.68€ par mois respectivement.

Points forts :

  • Nombreuses intégrations possibles
  • Création de workflow simple et rapide
  • Possibilité d’exporter ses workflows
  • Collaboration entre les équipes performante
  • Templates préconstruits

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Prix élevés
  • Prise en main complexe
  • Fonctionnalités gratuites limitées nécessitant un plan payant

3. Hubspot

Hubspot est de retour dans notre classement mais cette fois en tant que logiciel d’automatisation. Ce « Operations Hub » se concentre sur l’unification des processus, le nettoyage des données et la création de connexions entre différents outils. Il permet notamment de synchroniser les données, de créer des automatisations personnalisées ou de faire la maintenance de vos données.

Ses prix vont de 20€ par mois pour la version « starter » à 1960€ par mois pour celle « entreprise », de quoi en faire pâlir plus d’un. Les forfaits intermédiaires sont celui « Suite CRM Starter » à 50€ par mois et celui « pro » à 790€ par mois.

Points forts :

  • Facile à mettre en place
  • Un incontournable dans le domaine
  • Automatisations poussées et complètes

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Prix élevés
Outils d'automatisation pour le growth hacking

Scraping

Les outils scraper permettent d’automatiser l’extraction de contenu et de données grâce à des scripts ou des programmes dans le but d’enrichir ses bases de données.  En voici les meilleurs en 2023 selon les professionnels de growth hacking.

1. Phantombuster

Phantombuster est donc l’outil de scraping le plus utilisé par les marketeurs en 2023. Grâce à la puissance des interfaces de programmation d’applications (API), il permet de gagner du temps et d’obtenir des données pertinentes sur des prospects potentiels via le réseau LinkedIn, comme des adresses e-mail ou des comptes YouTube, Instagram ou d’autres réseaux sociaux. Il offre la possibilité d’exporter les données des personnes ayant interagi avec une publication, d’exporter ses leads à partir de Sales Navigator et enfin d’exporter les participants à un événement.

Phantombuster dispose d’une période d’essai de 14 jours, suivie de plusieurs tarifs allant de $59 pour le pack « Starter » à $399 pour le pack « Team ». Il existe également un forfait « pro » à $139 par mois.

Points forts :

  • Intégration facile
  • Plan gratuit
  • Automatisation des actions sur LinkedIn efficace
  • Obtention de leads rapide

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Difficulté de mise en place et d’installation
  • Support client et didacticiels vidéo limités
  • Tarifs élevés par rapport aux limites des plans

2. Web Scraper

En deuxième position, nous retrouvons Web Scraper qui permet de créer un plan sur la manière dont un site web doit être parcouru et des données à extraire. Il s’agit en effet d’un logiciel SAAS. Il n’est donc pas uniquement adapté pour LinkedIn comme Phantombuster, mais sur tous les sites possibles.

Il existe une version gratuite de l’extension mais qui reste limitée. Les packs payants sont de $50 par mois pour celui « project », $100 par mois pour le forfait « professional », $200 par mois pour le « business » et enfin $300 par mois pour celle « scale ».

Points forts :

  • Bon support technique et assistance rapide
  • Ergonomique et simple d’utilisation
  • Très abordable

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Moins focus sur LinkedIn pour l’acquisition de prospects

3. Lusha

En 3ème position se place Lusha, un logiciel idéal pour trouver les adresses électroniques et numéros de téléphone de vos potentiels prospects n’importe où sur le web. Lusha permet également de mettre à jour les contacts dans une base de données et de les appeler simultanément en un seul clic.

Lusha dispose d’une version d’essai gratuite ainsi que d’une version payante, démarrant à $39 par mois pour le plan « pro », $69 pour la version « premium » et enfin le forfait « scale » se fait sur mesure.

Points forts :

  • Multitâche : axé sur la prospection et le recrutement
  • Simple d’utilisation
  • Base de données conséquente et mise à jour régulièrement
  • Automation

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Version gratuite limitée
  • Principe de crédit dans les forfaits désavantageux
Outil de scraping
Accéder à notre article : 8 phrases d’accroche en prospection téléphonique btob

Prospection digitale / emailing

Dans le cadre d’une bonne stratégie de croissance, toute entreprise doit se concentrer sur la prospection et l’envoi d’e-mails afin d’atteindre et de trouver les bons prospects. En voici les meilleurs outils en 2023. (Retrouvez ici notre article sur le cold emailng)

1. Lemlist

Spécialisé dans l’emailing et plus particulièrement dans le cold mailing, Lemlist est le logiciel de prospection le plus utilisé par les growth marketers en 2023. Ce logiciel français permet d’automatiser et de personnaliser sa prospection commerciale. Lemlist est en première position en termes de délivrabilité : en effet, il propose un outil « Lemwarm » qui permet de « chauffer » l’adresse email d’envoi afin de garder une bonne réputation et de ne pas finir en spam.

Lemlist propose deux abonnements différents : le « Email outreach » à $59 par mois et le « Sales Engagement » à $99 par mois.

Points forts :

  • Grande liberté de personnalisation des mails
  • Interface intuitive et prise en main rapide
  • Multicanal automatisé
  • Nombreuses intégrations possibles

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Prix élevés
  • Version gratuite limitée dans ses fonctionnalités

2. Waalaxy

En deuxième position des logiciels de prospection les plus utilisés par le growth hacker se trouve Waalaxy. Contrairement à Lemlist, Waalaxy se concentre sur la prospection LinkedIn en plus de la prospection par mail classique. Il permet d’automatiser et d’optimiser la prospection LinkedIn, permettant de passer par-dessus la limite des invitations et envoi de messages imposés par le réseau social.

Les tarifs de ce logiciel made in France vont de 0€ par mois pour la version gratuite à 60€ par mois pour la version business. Les plans pro et Advanced sont à 30€ et 40€ par mois respectivement.

Points forts :

  • Permet d’obtenir rapidement un grand nombre de prospects
  • Automatisation efficace
  • Version gratuite et version d’essai
  • Service client qualitatif
  • Prise en main facile et intuitif à utiliser

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Pas d’offre personnalisée

3. Brevo (en Sendinblue)

Un autre outil de growth hacking très apprécié en emailing par les professionnels est Brevo, anciennement connu sous le nom de Sendinblue. Etant l’un des meilleurs dans son domaine, il possède de nombreuses fonctionnalités d’emailing et d’automation. En plus de cela, il offre la possibilité d’avoir un CRM, de segmenter et d’automatiser ainsi que d’améliorer les pages de renvoi ou encore les formulaires. Il sera possible d’automatiser un grand nombre de d’actions et de créer des scénarios tels que l’A/B testing.

Les tarifs de cet outil vont de 0€ par mois pour la version gratuite à 49€ par mois pour le plan « business ». La version payante la moins chère est celle « starter » à 19€ par mois. Il est également possible d’obtenir un tarif personnalisé sur devis.

Points forts :

  • Excellente ergonomie et confort de travail
  • Support client excellent
  • Nombreuses intégrations
  • Fonction de reciblage
  • Version gratuite
  • A/B testing

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Qualité du service client
  • Version gratuite limitée

4. Mailjet

Encore une entreprise française dans notre classement ! Incontournable dans le domaine, Mailjet est un logiciel d’emailing bien connu des professionnels du growth marketing. Il offre une grande personnalisation des emails et newsletters, ainsi que plusieurs options d’automatisation. Ses nombreux templates et intégrations assurent la création de mails dont vous serez fier.

Mailjet propose 4 formules d’abonnement : l’offre gratuite de 0€ par mois, l’offre « essentiel » à partir de 14€ par mois, l’offre « premium » à partir de 23€ par mois et enfin l’offre personnalisée avec un tarif sur demande

Points forts :

  • A/B testing
  • Possibilité de travail à plusieurs sur un mail
  • Organisation et segmentation de listes d’envoi
  • Utilisation facile et intuitive avec le drag and drop
  • Personnalisation totale possible
  • Automatisation efficace

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Tarifs compliqués à comprendre (dépendant du nombre de mails envoyés, paiement mensuel ou annuel, etc…)
  • Service client limité
  • Quelques bugs d’actualisation des projets
Outil d'emailing et de communication par boîte mail
Accéder à notre article Emailing et délivrabilité en 2023

Search Engine Optimisation (SEO)

Que serait une stratégie de growth hacking sans le SEO ? L’optimisation pour les moteurs de recherche, ou encore référencement naturel, inclue l’ensemble des techniques visant à améliorer le positionnement et la notoriété d’une page ou d’un site web dans la page de résultat google. En voici les meilleurs outils en 2023.

1. SEMRush

Dans la catégorie des logiciels de SEO, SEMRush se place comme un des meilleurs logiciels SEO du marché. Il s’agit d’un outil complet pour répondre aux besoins des professionnels en référencement, que celui-ci soit naturel (SEO) ou payant (SEA). Audit de site, suivi de position, analyse de mots clés, recommandations de sujets d’articles, monitoring de campagnes SEA et bien d’autres options font de SEMRush un excellent outil. Ses fonctionnalités sont partagées entre SEO, le contenu, la partie publicité et enfin celle social media management.

Les tarifs de SEMRush vont de $119.95 par mois pour la version « pro » à $449.95 par mois pour la version « business ». La version « guru » est à $229.95 par mois. Il existe une version gratuite, cependant limitée dans les fonctionnalités.

Points forts :

  • Logiciel complet pour le SEO, SEA et le SMO
  • Facile d’utilisation
  • Ressources et intégrations nombreuses

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Tarifs élevés
  • Version gratuite limitée.
  • Données provenant uniquement du moteur de recherche Google

2. Google Search Console

En deuxième place se trouve un logiciel de Google bien connu : Google Search Console. Il fournit des informations essentielles sur le classement de son domaine : nombre de clics, nombre d’impressions, CTR moyen et position moyenne, mais également le nombre de backlinks et l’avancée de l’indexation des pages de son site web. C’est d’ailleurs par Google Search Console que l’on peut demander l’indexation de son site web via un sitemap ou directement via l’URL de la page pour de nouvelles pages.

Points forts :

  • Gratuit
  • Permet de vérifier l’avancée de l’indexation de ses pages
  • Données essentielles sur le trafic de son site web
  • Prise en main facile et rapide

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Indexation des pages est souvent longue et difficile

3. Ahrefs

Ahrefs est tout autant un logiciel des plus complets pour le référencement et le marketing digital. Il propose des analyses de backlinks, des audits SEO, des analyses de mots clés à faible concurrence, des recommandations de création de contenu, mais aussi d’analyser ce que font les concurrents directs. Ainsi, il vous aide à optimiser votre site Web pour les moteurs de recherche.

Ahrefs propose 4 forfaits différents : « Lite » à $99 par mois, « Standard » à $199 par mois, « Avancé » à $399 par mois et enfin « Entreprise » à $999 par mois.

Points forts :

  • Données provenant de plusieurs moteurs de recherche et pas uniquement de Google
  • Complet pour le SEO (génération de mots clés, backlinks, etc.)
  • Beaucoup de ressources à disposition (tutoriels : blog ou YouTube)

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Prix élevé
  • API
  • Pas d’essai gratuit

Le référencement payant, ou SEA, est un élément important du growth hacking.

1. Google Ads

Google Ads est un système de sponsorisation d’annonces sur les résultats de recherche google. Après avoir associé certains mots-clés à une de vos annonces, Google fera en sorte que celle-ci figure en bonne place dans les résultats de Google. Cette opération est payante car dès qu’un internaute clique sur une de vos annonces, alors celle-ci est facturée. Il s’agit d’un paiement au clic (coût par clic ou CPC), et non à l’affichage.

Points forts :

  • Service client
  • Suivi précis des annonces et conversions
  • Respect du budget indiqué
  • Personnalisation des annonces et de l’audience
  • Meilleure visibilité de l’entreprise

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Système d’enchères : pas possible de décider de l’emplacement de son annonce
  • Prise en main difficile
  • Budget élevé selon le domaine d’activité

2. LinkedIn Ads

Réseau social par excellence du growth hacker, LinkedIn propose également la sponsorisation sur son réseau. LinkedIn Ads est donc la plateforme publicitaire de LinkedIn permettant de gérer ses publicités sur celle-ci. Création, diffusion et analysé de la portée des annonces sont des données fournies par le réseau après la création d’une campagne publicitaire. Il existe 8 formats de publicité possible comme le « display ads », le « carrousel ads », le « video ads » ou encore le « sponsored content ».

Points forts :

  • Budget précis et différentes options de financement en fonction du format publicitaire
  • Personnalisation des annonces et de l’audience
  • Meilleure visibilité de l’entreprise
  • Enrichissement de sa base de données

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Rentabilité moindre
  • CPC minimal élevé

Data Analytics / Analyse de données

Avoir une stratégie de growth hacking passe nécessairement par l’analyse de données, essentielle pour comprendre les conséquences de ses actions et mieux connaître son audience.

1. Google Analytics

Sans surprise, Google Analytics se place en top position des meilleurs outils pour l’analyse de données en 2023. Il s’agit de l’outil statistique de Google permettant de pouvoir analyser son audience et le trafic sur son site web. Nombre d’utilisateurs, d’évènements, de conversion, taux de rebond, durée d’engagement, aperçu en temps réel et bien d’autres données essentielles sont collectées par Google Analytics. Il permet donc de mesurer directement l’efficacité des actions mises en place. Grâce à ces informations, il est donc possible d’optimiser ses leviers d’acquisition ou source de trafic. Ce logiciel a de plus l’avantage d’être totalement gratuit, de quoi se réjouir !

Points forts :

  • Gratuit
  • Incontournable pour analyser son trafic
  • Suivi de campagne
  • Rapports personnalisés
  • Données quantitatives et qualitatives

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Prise en main et installation difficile

2. Tag Manager

Un autre outil de Google qui va de pair avec Google Analytics et Google Ads est Google Tag Manager. Il s’agit d’un outil permettant de récolter toutes sortes de données utiles à une stratégie de marketing. Google Tag Manager track par exemple : les CTA, les réponses à un formulaire, les inscriptions à une newsletter, les conversions de Google Ads, les clics sur un élément donné du site, le téléchargement d’un document, et bien d’autres actions qu’il est possible de définir manuellement ! Grâce à cet outil, l’installation d’un tracker de données ne nécessite plus l’intervention d’un développeur pour inclure le site manuellement sur les pages et permet donc de gagner du temps précieux pour les growth hackers. Cet outil est bien évidemment gratuit.

Points forts :

  • Beaucoup de tutoriels en ligne disponibles
  • Service client réactif
  • Permet de tracker efficacement de nombreuses données essentielles

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Difficile à mettre en place

3. Hotjar

Tout comme Google Tag Manager, Hotjar est un outil permettant de collecter un grand nombre de données essentielles sur le comportement des utilisateurs. La plateforme est un dispositif tout-en-un qui présente un ensemble de fonctionnalités analytiques ainsi que des outils de feedback utilisateur. Hotjar va plus loin que les simples données quantitatives et offre la possibilité de visualiser le comportement des utilisateurs sur le site (heatmap), d’enregistrer leurs interactions sur le site (enregistrement vidéo) et enfin de recueillir leurs feedbacks (sondages, commentaires, choix d’émoticônes pour laisser un avis).

Il existe une version gratuite de Hotjar, mais pour bénéficier de plus de fonctionnalités, il est possible de choisir entre 3 formules : « plus » à 39€ par mois, « Business » à 99€ par mois et « Scale » à 213€ par mois.

Points forts :

  • Facile d’utilisation et d’installation
  • Compatibilité avec les CRM et WordPress
  • Permet de récolter des données essentielles
  • Innovant (heatmap)
  • Service client disponible
  • Outils complémentaires disponibles

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Prix assez élevés
  • Limitation des plans au nombre de séances ;
  • Nombre limité de fonctionnalités sur le plan gratuit.

Design et Création

En growth hacking, le design y a une place particulièrement importante. En effet, le growth hacking ne se limite pas seulement à des tactiques de marketing : l’aspect visuel et esthétique est tout aussi important pour capter l’attention des utilisateurs et les inciter à s’engager. Voici donc les meilleurs outils de design pour le growth hacking en 2023.

1. Adobe Creative Cloud

Un véritable monstre dans le domaine du design, Adobe Creative Cloud est une suite de logiciels de design puissants et polyvalents utilisés par de nombreux professionnels de growth hacking. Parmi ses applications les plus populaires figurent le célèbre Photoshop, mais aussi InDesign, Illustrator et Premiere Pro. Retouche photo, mise en page de publications comme les magazines ou les brochures, montage vidéo, création de graphiques vectoriels et d’illustrations et bien d’autres fonctionnalités sont offertes par le pack creative cloud.

Les tarifications d’Adobe fonctionnent sous forme d’abonnement. Le pack Creative Cloud est au prix de 62.47€ par mois. Il est cependant possible de prendre un abonnement uniquement pour une seule application selon vos besoins. Par exemple, Photoshop, comme la plupart des autres applications, est au prix de 23.99€ par mois.

Points forts :

  • Large éventail d’applications couvrant différents domaines créatifs
  • Qualité professionnelle avec des résultats de haute qualité
  • Collaboration en temps réel sur les projets
  • Comptabilité multiplateforme avec intégration transparente
  • Synchronisation via le cloud
  • Possibilités infinies de conception et de création
  • Ressources en ligne pour se former

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Prix élevés
  • Difficile à prendre en main

2. Canva

Canva se trouve évidemment dans cette liste d’outils de growth hacking les plus utilisés en 2023. Devenu de plus en plus important ces dernières années, Canva est une plateforme de création de design (images, vidéos, etc.) en ligne. Très apprécié dans le monde pour sa simplicité d’utilisation, il a donné accès à la création de design pour tous, même aux personnes sans compétences particulières en design. Il fonctionne tel une application web et offre la création de flyers, présentations affiches, bannières, images pour les réseaux sociaux, et bien d’autres projets encore. Canva dispose d’une version gratuite amplement suffisante pour la création de design, cependant la version gratuite offre des fonctionnalités supplémentaires telles que la suppression de l’arrière-plan d’images, l’accès à des millions de photos et d’éléments premium, la possibilité de redimensionner les designs, etc.

Il existe une version gratuite de Canva. Les versions payantes sont à 11.99€ par mois pour « Canva pro » pour une seule personne, et à 13.99€ par mois pour « Canva en Equipe » (jusqu’à 5 personnes).

Points forts :

  • Prix très abordable
  • De nombreux templates disponibles
  • Prise en main facile et rapide
  • Version gratuite
  • De nombreuses ressources pour la conception
  • Collaboration sur les projets en simultané

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Interface restrictive pour les utilisateurs expérimentés
  • Version gratuite limitée

3. Figma

Dans le monde du design, Figma est un incontournable pour le growth hacking. Il s’agit d’un logiciel de conception et de prototypage d’interface utilisateur (UI) basé sur le cloud. Il permet aux utilisateurs de collaborer en temps réel sur des maquettes, des prototypes et des conceptions interactives pour les sites web et applications mobiles. Le logiciel propose des fonctionnalités de conception vectorielle, de conception de mise en page, de capacités de prototypage, de génération de code pour le transfert ainsi que des intégrations avec d’autres outils.

Il existe une version gratuite de Figma mais celle-ci est limitée si vous souhaitez faire de gros projets. Le forfait « professionnel » est alors à 12€ par éditeur et par mois et le forfait « organisation » est à 45€ par éditeur et par mois.

Points forts :

  • Possibilité de construire un Design System collaboratif
  • Utilisation facile
  • Compatibilité multiplateforme
  • Intégration transparente avec d’autres outils de conception
  • Offre Gratuite Complète
  • Nombreux plug-ins

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Pas adapté pour les gros projets complexes

Brand awareness, design and creation, growth hacking tools

Soft Data : Création de formulaire, sondage et quiz

Les outils de soft data permettent aux spécialistes du marketing de collecter des informations précieuses sur leur public cible, d’obtenir des feedbacks et de mesurer l’engagement et la satisfaction des utilisateurs. Il est sans dire que ces data jouent un rôle crucial pour le growth hacking.

1. Typeform

Typeform est un logiciel de collecte de données en ligne offrant aux utilisateurs une expérience interactive. Avec Typeform, il est possible de créer des formulaires, des enquêtes et des questionnaires entièrement personnalisés dans le but d’encourager l’engagement des utilisateurs. Le logiciel propose des fonctionnalités avancées telles que les questions conditionnelles, des intégrations avec d’autres outils, des analyses en temps réel et la possibilité de personnaliser le design des formulaires. Il existe une version gratuite de Typeform mais celle-ci possède des limites. Le forfait « Basic » est au prix de 21€ par mois, celui « Plus » de 46€ par mois et enfin celui « business » de 75€ par mois. Il est également possible d’obtenir un tarif sur mesure.

Points forts :

  • Facile d’utilisation
  • Interface intuitive et esthétique
  • Fonctionnalités avancées pour la collecte et l’analyse de données
  • Grande variété de formulaires préconçus

Points faibles : (avis issus de notre expérience personnelle/d’avis externes et ne reflèteraient pas forcément votre ressenti de l’outil)

  • Prix élevés
  • Version gratuite limitée
Analyse de Soft data, questionnaires et quiz

En résumé

En conclusion, le growth hacking est une approche stratégique essentielle pour stimuler la croissance des entreprises à l’ère du numérique. Comme celle-ci est en constante évolution, il est nécessaire d’utiliser les bons outils pour une stratégie adaptée. Dans cet article regroupant les 33 meilleurs outils pour le growth hacking en 2023, nous avons couvert différentes catégories clés couvrant de nombreux domaines.

Cependant, il est important de rappeler que les outils ne sont que des moyens pour atteindre des objectifs. Les stratégies de growth hacking doivent être soutenues par une compréhension solide des besoins de l’entreprise, des objectifs et du public cible.

Pierre-Jean BECKER

Commercial 5.0 : je jongle entre le pure business development et le marketing digital pour créer de la performance, en équipe, sur les ventes b2b dites "complexes".